Protégez-vous icon_twitter icon_mail

Qu’il soit débutant ou expérimenté, tout skieur peut être confronté à une chute et doit donc être correctement protégé. Le casque permet de s’en protéger efficacement. Selon une étude de 2010*, le casque réduit de 35 % le risque de traumatisme crânien, et même de 61 % chez les enfants.

N’oubliez pas non plus la crème solaire !

JPEG - 68.2 ko
Portez un casque

Mettez un casque et surtout, faites-le porter par les enfants. Son efficacité est prouvée en cas de chute ou de choc. Le casque est souvent proposé lors de la location de matériel de ski, n’hésitez pas à le demander.

Comment choisir un casque ?
Le casque doit protéger les diverses parties de la tête. Il ne doit gêner ni la vision, ni l’audition. Préférez un casque portant la référence de la norme NF EN 1077 spécifique aux casques pour la pratique du ski alpin.

Comment l’utiliser ?

1- Bien l’ajuster : Pour un maximum de protection, un casque doit être ajusté convenablement, y compris la sangle mentonnière.

2- Bien l’installer sur la tête : Le casque ne doit pas gêner la vue et l’audition. Il ne doit pas, par son poids, compromettre l’équilibre du skieur.

3- L’assortir d’accessoires appropriés : Veillez à porter le casque avec un masque de ski (grosses lunettes).

4- Bien l’entretenir : Lisez la notice d’accompagnement et conformez-vous à ses recommandations.

Téléchargez la fiche complète sur le port du casque.


Retrouvez davantage de conseils pour bien choisir votre casque selon trois critères importants : la taille, le confort et la ventilation.

Retrouvez également le témoignage du snowboardeur Xavier de Le Rue sur l’importance du port du casque.


Protégez-vous du soleil

Mettez des lunettes protectrices (catégorie 4) et pensez à vous protéger à l’aide d’une crème solaire.
Vous préviendrez ainsi les risques de lésions oculaires voire de cécité (temporaire) liés à la réflexion des rayons U.V. sur la neige et vous protégerez votre peau des brûlures du soleil.
Evitez les chutes à pied

A pied, sur sol gelé ou enneigé, dans ou hors des zones habitées, le port de crampons anti-verglas est recommandé pour réduire le risque de chute, potentiellement traumatique.

A certaines périodes, lorsque la moyenne montagne est peu ou pas enneigée, de nombreuses portions de sentiers de randonnée peuvent être gelées et nécessiter l’emploi de matériel adapté : piolet, crampons d’alpinisme, corde, ou simples crampons anti-verglas.

(*The effect of helmets on the risk of head and neck injuries among skiers and snowboarders : a meta-analysis Kelly Russell, Josh Christie et Brent E. Hagel - Canadian Medical Association Journal - 1er février 2010)